XVIe siècle : Shakespeare entre en scène

Cette semaine, plongeons-nous dans le XVIe siècle et plus précisément dans le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, texte incontournable. Mais tout d’abord, une petite introduction au contexte de l’époque…

Après une entrée fracassante mais tourmentée dans le patrimoine écrit, les fées continuent d’inspirer et de fasciner. En Italie, les poèmes fleuves de L’Arioste et du Tasse qui reprennent les éléments des grands romans de chevalerie médiévaux s’affirment comme la grande scène d’incarnation des fées. Deux personnages féeriques dominent, résurgences de la Circé antique : Alcine et Armide. Ces fées-là sont des reines dont la puissance d’attraction est combattue avec acharnement par les chevaliers, poursuivant la problématique soulevée au Moyen Âge de la confrontation du monde chrétien avec le monde païen.
On trouve aussi des fées en Sicile où paraissent Les nuits facétieuses de Straparola, un recueil de contes folkloriques, dont le grand succès annonce la mode du genre qui déferlera sur la France à la fin du XVIIe siècle.
Autre terre, autres créations : voici l’Angleterre, matrice de nouveaux types de fées.
C’est de l’autre côté de la Manche qu’apparaissent simultanément la première enchanteresse miniature de l’histoire, et la plus grande, la reine, inspirée par Elisabeth I, incarnée par une fée dans Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare et La Reine des fées d’Edmund Spenser.
Angleterre ou Italie, le XVIe siècle voit s’affirmer et se complexifier l’identité des fées et la gamme de leurs pouvoirs.

Publicités
Cet article, publié dans XVIe siècle, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s