XVIIe siècle : Les fées arrivent à Versailles

Le XVIIème marque l’entrée de la fée au palais. Aussi, au fil des aventures de nos fées en cette fin de siècle, ce sont en fait les intrigues de la cour qui nous sont racontées. Pour beaucoup, les conteuses vivent à Versailles ou y sont du moins souvent fourrées. C’était le lieu en vue ! Aussi, le château, son luxe, sa culture, ses méchancetés en pagaille, les splendeurs et les misères de ses courtisanes constituent la principale source d’inspiration des conteuses, d’où l’apparition ou la forte présence de certains personnages, parmi lesquels la fée marraine (voir encart précédent) mais aussi la vilaine fée libidineuse. Derrière chaque fée, se cache une vieille précieuse, ou bien une duchesse montante… À travers cette croustillante palette transparaît l’évolution des mœurs, et l’émancipation en gestation chez la gente féminine aristocrate. Entrons dans les coulisses de Versailles…

Publicités
Cet article, publié dans XVIIe siècle, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s