Lilith : son histoire

La Kabbale dit que Lilith fut la première, avant Ève, à accompagner Adam au jardin d’Eden… Femme de caractère, elle s’oppose à son compagnon, qui veut la clouer comme un papillon sur du liège, pour la dominer pendant l’amour (!). Furieuse, elle fuit le paradis aussitôt perdu grâce à ses ailes. Le créateur courroucé dépêche trois anges à sa recherche, qui la retrouvent au bord de la Mer Rouge, dans une caverne, entourée d’une myriade de bébés démons… Devant son refus de les suivre, une malédiction tombe sur elle : chaque jour, cent de ses enfants périront. Désespérée, elle tente de se tuer en se jetant dans l’océan. C’est alors que les anges parent à son suicide en l’investissant du pouvoir de tuer les enfants des autres… Ainsi, de maison en maison, Lilith vole la semence des hommes quand ils se masturbent, s’attaque aux nouveau-nés et devient la terreur des femmes qui usent de mille grigris pour l’éloigner des chambres de leur marmaille. Un peu plus tard, Lilith séduit Samaël, le maître des anges déchus et s’installe avec lui. Jalouse d’Ève, la nouvelle compagne d’Adam, elle s’incarne en serpent et chasse Ève du jardin d’Eden.
Lilith serait également le « démon de midi » auquel la Bible de Jérusalem fait allusion

 Condamnée dans sa descendance et déçue par ses amours, elle est considérée comme l’ancêtre de Mélusine, l’une des fées les plus importantes. Comme l’enchanteresse du Poitou qui se transformait le samedi, Lilith est parfois représentée en grand serpent, ou avec une queue de poisson, qui sont tous autant de symboles de l’animalité, de la sexualité de la fée, et par extension, de la femme, d’où l’érection en démon de Lilith. Car bien sûr, des temps primordiaux jusqu’à il n’y a pas si longtemps, la femme dominatrice et affirmant sa sexualité épouvante… Elle ne peut donc être qu’un démon, ou un monstre, ce qui lui vaut d’être parfois représentée sous les traits de Lamme, la démone sumérienne. De même, dans la tradition islamiste, Lilith n’est ni plus ni moins que l’épouse du diable et celle qui donne naissance aux djinns.

Publicités
Cet article, publié dans Antiquité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s