L’antiquité, berceau des fées

La fée vient de loin, elle a plusieurs mères et force est de constater que ses ancêtres ressemblent bien peu à des fées clochettes, mais sont des déesses, des magiciennes, toutes placées sous le signe de la puissance. Toutes les ambiguïtés sont en germe, les génitrices des fées oscillent entre forces de vie et forces de mort.

Les fées ont traversé les siècles. Depuis l’Antiquité, elles en ont fait, du chemin. Alors, autant commencer par le début.

Au commencement étaient… les déesses de la destinée, les célèbres Parques romaines, elles-mêmes héritières des Moires Grecques.


J.M Strudwick, A Golden Thread

Publicités
Cet article, publié dans Antiquité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s